Recherche




Calendrier

Billetterie

   418 643-8131
1 877 643-8131

Histoire

LE PROJET

De l’idée de départ lancée en février 1963 par le premier ministre Jean Lesage d’instaurer dans la Vieille Capitale un édifice regroupant tous les arts de la scène à son inauguration officielle le 16 janvier 1971, la genèse du Grand Théâtre de Québec constituera une étonnante saga. Ponctuée d'événements qui feront parfois craindre l'irréparable, elle retiendra, pendant près de huit ans, l'attention des Québécois qui attendront avec impatience la naissance de leur théâtre.

Guy Beaulne, comédien, metteur en scène et critique dramaturge, sera nommé comme premier directeur général. Le coût total de la construction du théâtre s’élèvera à 10 millions $ et à 4 millions $ pour le conservatoire de musique.

L’Orchestre symphonique de Québec, sous la direction de Wilfrid Pelletier et de Pierre Dervaux, donnera le coup d’envoi aux festivités d’ouverture. Les Grands Ballets Canadiens de Montréal y participeront également et présenteront Tommy tandis que le Théâtre du Trident offrira sa première production, la pièce O-71.

LE SITE

Plusieurs sites seront envisagés pour ériger le Grand Théâtre de Québec : le parc Cartier-Brébœuf, la Villa Manrèse, le parc Victoria, la prison de Québec sur les plaines d’Abraham et deux sites historiques du Vieux-Québec : le parc Montmorency et le parc des Gouverneurs.

Le choix final du site sur le boulevard Saint-Cyrille (devenu René-Lévesque en 1993) témoigne d’un profond respect pour le passé et d’une vision plutôt juste de l’avenir puisque cette décision n’entraînera ni la démolition d’un bâtiment historique, ni la disparition d’un îlot de verdure qui donnent à Québec son cachet si particulier.

LE NOM

Le projet du Grand Théâtre de Québec verra le jour en 1963 sous le nom de Monument commémoratif du centenaire de la Confédération, une première suggestion d’appellation mais non la dernière… Seront également envisagés : Édifice commémoratif du centenaire, Centre culturel de Québec, Calixa-Lavallée, Louis-Jolliet, Jean de Biencourt de Poutrincourt, Marc-Lescarbot, Théâtre de la Colline, Place de la Cité et le Théâtre de Québec dont la petite salle deviendrait le Petit Théâtre alors que la grande salle porterait le nom de Grand Théâtre!

L’ARCHITECTE

Le ministère des Affaires culturelles du Québec lancera un concours national à l'issue duquel sera choisi l'architecte qui dressera les plans du Grand Théâtre de Québec. Un jury constitué de sommités internationales retiendra le projet soumis par l'architecte-urbaniste Victor Prus. Canadien d'origine polonaise établi au Québec depuis 1952, ce dernier est déjà reconnu pour d'importantes réalisations parmi lesquelles on compte l'Autostade de l'Exposition universelle de 1967, la station Bonaventure du métro de Montréal et le Palais des Congrès de Montréal (1979).