Mot de la commissaire

C’est avec beaucoup de fierté et de fébrilité que l’on vous présente la toute première cohorte d’artistes invités par le Grand Théâtre de Québec à créer des œuvres technologiques et numériques d’envergure pour son nouvel espace de diffusion, Le Studio. Ce premier programme d’expositions, qui s’étend d’octobre 2019 à avril 2021, nous l’avons voulu intriguant et sensible, inspirant, magnétique et diversifié, nous l’avons pensé pour vous chers spectateurs, chers visiteurs de tous les horizons.

Extraordinaire plateforme de production, d’exploration et de diffusion mise à la disposition des artistes professionnels indépendants d’ici et d’ailleurs, ce nouveau projet vise à faire découvrir à un large public le potentiel et la diversité incroyables des pratiques de ces créateurs qui, par l’usage des technologies et du numérique, inventent ce que l’on nomme les nouvelles écritures artistiques.

Les cinq œuvres au programme déploieront tour à tour une grande variété de techniques, de formes et d’esthétiques inédites et autant de fenêtres ouvertes sur les imaginaires foisonnants des artistes qui les ont réalisées. Clins d’œil fabuleux aux arts vivants, à la nature vibrante et aux phénomènes qui l’animent, puis regards étonnants, lucides et poétiques sur les mouvements incessants qui agitent notre monde et sur la relation que l’on entretient avec notre environnement immédiat, les œuvres choisies sublimeront l’espace pour le révéler sous un nouveau jour et vous feront vivre des expériences inattendues.

Public, artistes et artisans des arts de la scène et du milieu de l’art actuel, partenaires et collaborateurs, c’est toute la communauté d’ici que l’on souhaite fédérer autour de ce projet rassembleur, accessible et dynamique, avec l’espoir nourri de susciter de nouvelles occasions d’échanges et de réflexions sur les arts et la vie, des moments de rencontres et d’émerveillements pour ainsi continuer, ensemble, à illuminer le monde qui nous entoure.

Bonne découverte!

Voir la programmation


Biographie

Détentrice d’un diplôme universitaire en anthropologie, Ariane Plante s’implique dans le milieu culturel et artistique à titre de pigiste depuis 2006. Elle œuvre notamment comme commissaire, programmatrice, auteure et conseillère artistique en arts médiatiques, visuels et numériques.

Artiste autodidacte, elle exerce en outre une pratique en arts médiatiques, numériques visuels et littéraires comme artiste professionnelle depuis 2010. Elle est boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec et de Première Ovation comme artiste individuelle et comme commissaire indépendante. Son travail a été diffusé au Québec, en France puis sur des plateformes Web et dans des publications numériques.

En 2012, Ariane Plante a initié Klondike – décor sonore pour patinoire, un projet de diffusion indépendant en art audio destiné aux patinoires extérieures. Commissaire principale des éditions 2016, 2017 et 2018 du Mois Multi, festival international d’arts multidisciplinaires et électroniques de Québec, elle a également agi à titre de commissaire invitée pour La Bande Vidéo (Qc), le Festival de cinéma de la Ville de Québec, VUCAVU – une plateforme Web destinée au cinéma indépendant canadien – et la Maison des arts de Laval. Depuis 2018, elle développe le volet d’expositions en arts visuels numériques pour le Studio, le nouvel espace de diffusion du Grand Théâtre de Québec, et en assure également le commissariat. Elle collabore également au développement de projets visuels et numériques d’artistes, comme la chorégraphe Caroline Laurin-Beaucage et l’artiste multidisciplinaire Line Nault, et d’organismes montréalais comme Molior, Les Ateliers Belleville et artificiel. En mars 2019, elle a pris part à la résidence de recherche commissariale M&M à Mexico, organisée par Oboro, le Conseil des arts de Montréal et Laboratorio Arte Alameda. Ses textes ont été publiés dans le cadre d’expositions, notamment à Oboro, sur des sites Internet spécialisés ainsi que dans la revue ETC media.

Portrait Ariane Plante.jpg