Exposition co-existence de Herman Kolgen

Installation vidéo interactive

Présentée au Studio

Du 19 octobre au 31 décembre 2019

Entrée libre - Ouvert lors des spectacles

Description de CO/EXISTENCE

Une tête « techno-logiquement » trop pleine

S’immisçant partout, la technologie est désormais assimilée à toutes les sphères de nos vies. Mais quels impacts a-t-elle sur nous? Comment l’abondance des données qu’elle génère et que nous absorbons quotidiennement transforme-t-elle notre pensée, notre rapport au corps et par le fait même, notre relation avec le territoire et le monde qui nous entoure?

Avec Co/existence, œuvre créée pour le nouvel espace de diffusion du Grand Théâtre de Québec, Herman Kolgen met en relation l’architecture et la fluctuation du bruit perceptible dans le lieu avec l’image projetée pour évoquer l’effet qu’exerce la prolifération des informations produites par les technologies sur l’esprit humain. Sous l’influence des données sonores et visuelles captées dans l’espace et traitées en temps réel par un système informatique, d’étonnantes silhouettes humaines surdimensionnées, ornées de têtes aux formes insolites se dessinent dans la projection, puis s’animent et se métamorphosent sous les yeux des visiteurs.

L’artiste y représente le foisonnement du data qui nous assaille sans relâche et façonne ainsi une envoûtante métaphore de la psyché transfigurée par les phénomènes technologiques. Offrant au passage une réflexion sur le rôle prépondérant du mental, au détriment du corps, dans la manière dont l’humain moderne connecte avec son environnement, Co/existence magnifie des enjeux préoccupants de notre époque tout en invitant le public à vivre une expérience renouvelée de l’espace et du milieu où elle se déploie.


Comment le dispositif technologique de l’œuvre opère-t-il ?

À intervalles réguliers, des capteurs enregistrent une empreinte sonore du lieu ; le bruit ambiant audible dans l’espace à un moment précis (voix, musique, bruit de vaisselle). Ces données, traitées en temps réel par des algorithmes et des logiciels faits sur mesure, apparaissent et prolifèrent dans l’image projetée. Peu à peu, elles tracent et modèlent les curieux personnages. L’ambiance sonore de l’espace devient ainsi la source même de l’apparition des protagonistes et c’est sa densité qui détermine l’ampleur de leurs têtes volumineuses.

Le système procède ensuite à la lecture, rendue visible grâce à l’usage d’un laser, d’un fragment de la murale de Jordi Bonet, en opérant une sorte de prélèvement topographique des données visuelles d’une section de l’œuvre. Ces nouvelles informations sont ensuite retransmises à leur tour au système qui les traite de manière à ce qu’elles interférent avec la projection vidéo. Les reliefs de la murale perturbent et altèrent alors l’image : des déformations et des défaillances apparaissent dans les esprits saturés des créatures d’où jaillissent parfois une pensée, expulsée sous la pression de l’accumulation du data.

Exposition-co-existence-de-Herman-Kolgen-6.jpg
Exposition co-existence de Herman Kolgen
Exposition co-existence de Herman Kolgen
Exposition co-existence de Herman Kolgen
Exposition co-existence de Herman Kolgen

Biographie

Herman Kolgen, 30 ans de pratique des arts médiatiques et numériques

Internationalement reconnu pour ses créations en arts numériques et basé à Montréal, Herman Kolgen est un artiste médiatique aux multiples facettes. Fasciné par l’impact du territoire sur l’expérience humaine, il tire ses matériaux de la relation intime entre le son et l’image et de l’exploration des nouvelles technologies pour créer des installations, des œuvres vidéo et filmiques et des performances.

En constante expérimentation, Kolgen travaille à la croisée des médias, ce qui l’amène à élaborer de nouveaux langages artistiques à partir de techniques qu’il explore et imagine. Il invente ainsi des dispositifs uniques et originaux et développe une esthétique très singulière. Touchant aux dimensions et manifestations immatérielles et sensibles de l’univers, l’artiste s’affaire, dans un perpétuel aller-retour entre le macroscopique et le microscopique, à rendre visible l’intangible et à concevoir des œuvres où plane souvent un lumineux sentiment d’étrangeté.

Récipiendaire de prix prestigieux dont les Prix Ars Electronica et Qwartz, l’artiste a présenté ses œuvres à travers le monde dans le cadre des plus grands événements en arts numériques et au sein d’institutions réputées en arts contemporains comme la Biennale de Venise (Italie), Ars Electronica (Autriche), Transmediale (Allemagne), le Centre Georges-Pompidou (France), Sonic-Acts (Pays-Bas), Tapei Digital Arts (Taïwan), Shaghaï-E-Arts (Chine), ainsi que MUTEK et ELEKTRA (Canada), pour ne nommer que ceux-là.

Avant de se consacrer à sa pratique solo, Herman Kolgen a œuvré au sein réputé duo Skoltz-Kolgen. Il vit et travaille à Montréal, au Québec.

Portrait de Herman Kolgen
Portrait de Herman Kolgen
Portrait de Herman Kolgen

Photo : Gracieuseté de l'artiste

Photo : Gracieuseté de l'artiste

Photo : Gracieuseté de l'artiste

Crédits

Idéation, caméra, capture mouvement facial, modélisation 2d et 3d, conception des algorithmes Herman Kolgen
Rédaction, coordination, stylisme Valérie Sibout
Programmation, conception des algorithmes Patrick Saint-Denis
Programmation Francis Lecavallier
Design électronique Jean-Philippe Pierre-Louis
Figurants / Danseurs Nicholas Bellefleur, Pauline Gervais, Pier-Loup Lacour, Saskya Pauzé Bégin
Production Grand Théâtre de Québec
Commissaire Ariane Plante
Crédits photos Images œuvre : Herman Kolgen
Portrait : gracieuseté de l’artiste

Ce projet s’inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la mesure 63 du Plan culturel numérique du Québec.
www.culturenumerique.mcc.gouv.qc.ca

quebec-logo.png