Photo de la chronique

Plongez dans l'univers du conteur et découvrez ce qui l'inspire!

Votre principale inspiration?

Ma principale inspiration est là depuis le début et elle demeure. Elle réside dans les personnages qui ont façonné ce village que j'habite, qui m'habite.

Votre talent caché?

Je sais fabriquer des ceintures fléchées, à la façon traditionnelle, sans outil, et en belle laine colorée.

Quel projet vous fait rêver?

Le projet qui me fait rêver actuellement, c'est celui de la connaissance et de l'aménagement de cette forêt que j'habite et que je côtoie depuis quelques années. Ça m'habite et me fait rêver. Ça me fait découvrir un monde que je ne connaissais pas.

Votre plus récent coup de cœur artistique?

Mon coup de coeur artistique récent, il est dans le domaine culinaire. C'est celui de Samy Benabed, chef à l'auberge St-Mathieu du Lac. Ah! Il y a les arts majeurs reconnus que sont les architecture, sculpture, littérature, musique et cinéma... Et de temps en temps, des talents qui viennent bousculer ce classement pour nous convaincre que l'art est partout. C'est le cas pour la cuisine de Samy.

Votre plaisir coupable?

Manger de la crème glacée molle. En période estivale, j'en fais une consommation quasi-quotidienne. Hors-saison, je peux parcourir des kilomètres pour en trouver le cornet!

Ce qui vous étonne le plus?

Ce qui m'étonne encore et toujours, c'est comment on peut arriver à générer de la poésie dans des éclats du quotidien: dans une rencontre, dans une assiette de fruits, dans un baiser, dans un rire...

Votre citation préférée?

Ces temps-ci, c'est celle qui ouvre mon spectacle de contes. Elle viendrait d'Einstein, si mes sources sont justes. "Le pire, c'est pas la mort. Le pire c'est ce qu'on laisse mourir en nous tandis qu'on est encore vivant."


Curieux d'en découvrir plus? Alors ne manquez surtout pas les spectacles de Fred Pellerin en décembre 2022 et novembre 2023, au Grand Théâtre!

Plus récentes chroniques