Photo de la chronique

Cette semaine, découvrez ce qui se passe dans la tête de... Lou-Adriane Cassidy!

Votre principal trait de caractère?

Ma capacité à m’insurger rapidement et pour aucune raison.


Votre talent caché?

Je suis capable de jouer aux Sims pendant des heures sans arrêter.


Votre dernière folie ou coup de tête?

J’ai acheté une affiche vintage de Suisse du film Blue Velvet dans un immense format.


Qu’est-ce qui vous rend le plus fier?

Que la musique soit mon métier, ce qui a toujours été mon rêve. Je suis très touchée d’avoir pu le réaliser si tôt.


Un projet qui vous fait rêver?

Être fière de mon deuxième album.


Votre découverte québécoise récente?

Thierry Larose, qui n’a pas encore sorti son album, mais je suis très touchée par ses chansons et sa voix.


Quelles sont vos sources d’inspiration?

Mitski, Serge Gainsbourg, Barbara, Dirty Projectors.


Si vous aviez une ambiance à suggérer pour écouter votre matériel, ce serait?

Dans une salle de spectacle, au Studio du Grand Théâtre par exemple.


Votre rituel avant de monter sur scène?

Je n’en ai pas, je ne suis pas assez disciplinée et je devrais y porter attention. J’essaie de prendre une minute juste avant le spectacle pour respirer et fermer les yeux. Et je souhaite bon show aux musiciens qui m’accompagnent (Simon Pedneault, Pierre-Emmanuel Beaudoin, Vincent Gagnon, Alexandre Martel)


Si vous deviez nommer une image pour décrire le spectacle que vous présenterez au Grand Théâtre, ce serait quoi?

Une montagne russe.



Vous avez envie de voir Lou-Adriane Cassidy en spectacle?

Elle sera de passage au Studio du Grand Théâtre le 25 septembre 2020!

Plus récentes chroniques