Photo de la chronique
Photo : Jacques Boivin

Cette semaine, découvrez ce qui se passe dans la tête de... Louis-Jean Cormier!

Le principal trait de votre caractère?

Optimiste, voir même trop, ça me joue souvent des tours.

Votre dernière folie/coup de tête?

Juste après avoir visionné un documentaire sur Jimi Hendrix, je me suis mis dans la tête que je devais me procurer la même guitare (Fender Stratocaster des années 60) et j’ai acheté une 1961 blonde en Californie en me dépêchant d’oublier son prix…

Votre rituel avant de monter sur scène?

Beaucoup de discussions avec les gars, petite partie de aki pour digérer le souper trop souvent avalé en hâte, étirements, réchauffements vocaux et un dernier « High Five » juste avant de poser le pied sur la scène.

Votre talent caché?

J’ai une propension aux obsessions donc, si je développe une passion, j’y plonge tête première. C’est de famille. ;-) J’aime beaucoup le café et donc, j’ai étudié les notions de bases pour devenir barista. Je fais du « latte-art » très rudimentaire. Même chose pour le vin et pour le golf.

Votre émotion favorite?

Les fous-rires, c’est plus qu’une émotion, c’est un état qui mène à la plénitude.

Un son, un bruit que vous aimez?

Déboucher une bonne bouteille…

Le son, le bruit que vous détestez?

Les sonneries de téléphones cellulaires, ça doit faire 15 ans que mon téléphone est sur le vibreur uniquement. En fait, je n’arrive même plus à comprendre pourquoi les gens ont besoin d’entendre le téléphone sonner.

Votre mauvaise habitude?

Ne pas répondre au téléphone! Non, sans blague, si j’ai du Nutella dans la maison, je dois absolument le finir.

Votre parfum préféré?

J’hésite entre la nuque de ma blonde en tout temps et l’odeur du charbon de bois à l’arrivée des barbecues au printemps.

Un projet qui vous fait rêver?

Me construire un lieu de recueillement et de repos auprès d’une rivière et aller me procurer une guitare classique en Espagne.



Vous avez envie de voir Louis-Jean Cormier en spectacle?

Il sera de passage au Grand Théâtre le 27 mars 2021!

Plus récentes chroniques