Photo de la chronique

Reno McCarthy sera de passage au STUDIOTELUS le 26 novembre prochain pour présenter son spectacle Run Up River. D'ici là, on vous propose une brève rencontre avec l'artiste...

Ses inspirations

Reno, qu’est-ce qui vous a incité à faire de la musique?

C’était de famille pas mal! Mes parents étaient dans un groupe de new wave dans les années 80. Mon père était batteur (et plus tard, preneur de son) et il m’a transmis sa culture musicale dès un jeune âge.

Quelles sont vos sources d’inspiration?

Principalement la chanson rock, pop et folk des années 70, mais j’ai un faible pour les techniques de production et d’enregistrement modernes et électroniques.

Votre découverte québécoise récente?

Zac Boileau.


Ses aspirations

Qu’est-ce qui vous rend le plus fier?

C’est la réponse facile : ma musique, mes chansons, mes clips. Toutes les petites aventures créatives dans lesquelles je me suis lancé et qui ont laissé un petit quelque chose derrière.

Quel est votre rêve le plus fou?

Faire de la tournée à l’international, posséder un studio sur le bord d’une plage et gagner plein de Grammys!

À quoi ressembleront les prochains mois pour vous?

Des concerts! des concerts! C’est ce que je souhaite. Je veux partager ma musique et tripper avec du monde.


Sa musique

Si vous aviez une ambiance à suggérer pour écouter votre matériel, ce serait?

La nuit, sur une autoroute déserte.

À quoi peut-on s’attendre de votre spectacle ?

Beaucoup de nuances, c’est un show qui évolue pas mal. Il y a des moments très doux et introspectifs tout comme des moments explosifs et libérateurs.

Si vous deviez nommer une image pour décrire le spectacle que vous présenterez au Grand Théâtre, ce serait quoi?

C’est un peu quétaine, mais je dirais un voyage sur une grande rivière au paysage changeant.

Ne manquez pas le spectacle de Reno McCarthy au Grand Théâtre le 26 novembre 2021.






Plus récentes chroniques