Photo de la chronique
Photo : Philomène Longpré, études sur le camouflage pour l'œuvre Néo-Ophidian

Nouvelle série de quatre balados, En aparté avec… plonge les auditeurs et les auditrices dans l’univers artistique des créateurs s’afférant actuellement à la réalisation d’une œuvre visuelle qui sera prochainement exposée au Studio TELUS. Ariane Plante, notre commissaire aux arts visuels numériques, s’est entretenue avec eux en un tête-à-tête virtuel pour vous offrir cet accès privilégié à une parcelle de leurs territoires imaginaires et vous faire découvrir leurs parcours professionnels, leur travail en atelier, puis les œuvres et les artistes qui les ont marqués, inspirés, influencés.

Pour ce deuxième épisode, Ariane Plante propose une rencontre avec Philomène Longpré, une artiste de Montréal au parcours singulier dont la pratique s’articule autour des beaux-arts, de la performance, de l’anthropologie des sens et des arts technologiques. L’artiste prépare une œuvre-système robotique sensible et immersive qu’elle déploiera en primeur au Studio TELUS au cours de l’année 2021.*.

*Vous trouverez ci-bas tous les liens menant vers les œuvres et prix mentionnés par l’artiste au cours de la conversation.

En aparté avec... Philomène Longpré

Une production du Grand Théâtre de Québec

Recherche, entrevue, conception, réalisation et montage : Ariane Plante

Sons ambiants, enregistrements de terrain : Philomène Longpré

Musique : Jocelyn Robert, « More Empty Pools », La signature des choses (2018), jocelynrobert.com


Des œuvres et des artistes inspirants pour Philomène Longpré

Pina Bausch (1940-2009)

En savoir plus

Philippina Bausch est une danseuse et chorégraphe allemande. Fondatrice de la compagnie Tanztheater Wuppertal, elle est considérée comme l'une des figures les plus importantes de la danse contemporaine et de la danse-théâtre.[1]

Maurice Lemaître

Le film est déjà commencé? (1951)

En savoir plus
Le Film est déjà commencé? est un film français issu du mouvement lettriste signé par Maurice Lemaître. Présenté pour la première fois en 1951, il fait directement suite au film Traité de bave et d'éternité d'Isidore Isou, sorti quelques mois plus tôt. Il en reprenait par ailleurs les principes cinématographiques, à savoir les images ciselées et le montage créant une disjonction totale entre son et image, auxquels sont ajoutées des interventions in vivo réalisées par des acteurs qui viennent perturber la séance depuis la file d'attente jusque durant la projection. Par ailleurs, l'écran lui-même devait être parasité par la suspension de divers objets et tentures, renforçant la rupture avec la tradition filmique de l’époque.

Pionnier du cinéma expérimental mondial, Moïse Maurice Bismuth, dit Maurice Lemaître, est un artiste, écrivain, cinéaste, peintre et poète libertaire français.[2]

Ana Mendieta

En savoir plus

Ana Mendieta est une performeuse, sculptrice, peintre, photographe et artiste vidéo américano-cubaine dont l'œuvre se situe à la croisée du land art et du body art. Son œuvre, explorant la binarité du genre, s'inscrit dans une vision essentialiste du corps et des rapports entre les sexes. [3]

Wolfgang Laib

En savoir plus

Wolfgang Laib est un artiste allemand qui réalise souvent des travaux de Land art, dans lequel on reconnaît des influences de l'Art minimal. L’utilisation de matériaux naturels, comme la cire d'abeille, le pollen et le riz, est une caractéristique de son travail. L’œuvre à laquelle réfère Philomène Longpré est Pollen from Hazelnut, une installation réalisée strictement à partir du pollen de fleur de noisetier, recueilli minutieusement par l’artiste sur plusieurs années.

Yoshihiro Suda

En savoir plus

Artiste originaire du Japon, Yoshihiro Suda crée des œuvres hyperréalistes sculptées dans de minces feuilles de bois de magnolia qui sont ensuite peintes. Ses fleurs et plantes grandeur nature réalisées à partir de « modèles vivants » portent une réflexion sur l’espace construit qui les accueille. Elles mettent en lumière les contrastes entre les espaces d’exposition, le bâti architectural et la nature.[4]

John Zorn

Locus Solus (1983)

En savoir plus

John Zorn est un saxophoniste alto, clarinettiste, producteur et compositeur américain. Il est l'auteur de nombreuses œuvres explorant une grande variété de genres parmi lesquels le jazz, le death metal, le punk hardcore, la musique classique, le klezmer, la musique de films et de cartoon, ou encore la musique improvisée. Il est néanmoins un artiste d’avant-garde repoussant les frontières de l'art pour créer un univers qui lui est propre.

Locus Solus est un album de John Zorn paru à l'origine en un double album vinyle sur le label Rift en 1983. John Zorn y improvise avec plusieurs musiciens, mais toujours en formation de trio. [5]

Des œuvres marquantes, voire fondatrices, et dont il est question lorsque Philomène évoque son parcours professionnel

Michel Lemieux

Le Grand hôtel des étrangers (1994)

En savoir plus

Artiste multidisciplinaire québécois ayant figuré à l’avant-garde des arts de la scène, Michel Lemieux se démarque à la fois comme concepteur, scénographe, metteur en scène, compositeur, performeur et réalisateur. Dès ses premières œuvres en 1982, il défie les conventions établies en intégrant de façon novatrice musique, performance, scénographie et nouvelles technologies. Son travail a largement rayonné sur la scène internationale[6].

Dans son spectacle Le Grand hôtel des étrangers, un homme, en chair et en os, se trouve dans chambre d’hôtel exiguë à interagir avec des acteurs virtuels projetés autour de lui. [7]

Char Davies

Osmose (1995)

En savoir plus

Char Davies est une artiste canadienne connue pour ses œuvres de réalité virtuelle immersive. Directrice fondatrice de Softimage, Co, elle est considérée comme une figure de proue de la réalité virtuelle et une pionnière du biofeedback. [8]

Espace d'exploration de l'interaction perceptuelle entre soi et le monde, Osmose est une installation d'environnement de réalité virtuelle interactive et immersive faisant l’usage de graphiques informatiques 3D et du son 3D interactif et d’un suivi de mouvement en temps réel basé sur la respiration et l'équilibre du participant.[9]

Une œuvre de Philomène Longpré dont il est question lorsqu'elle parle de son processus de création

Cereus, reine de la nuit (2009-2013)

1142x640-philomene-longpré.png

Philomène Longpré, études sur l’apesanteur pour l'œuvre Cereus, Reine de la nuit

En savoir plus

Installation robotique et vidéo interactive explorant la notion d’apesanteur, Cereus reine de la nuit est constituée d’une membrane qui sert à la fois d’écran de la vidéo et de cœur du système interactif. Suspendue dans l’espace, la membrane en forme de fleur sur laquelle est projetée une vidéo vit, réagit et se transforme sous l’influence des changements qui surviennent dans son environnement.

Image 2.jpg

Philomène Longpré, études/observations des grandes oies des neiges pour l'œuvre Envolée Lyrique

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Pina_Bausch

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Lema%C3%AEtre

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Ana_Mendieta

[4] https://galeriereneblouin.dreamhosters.com/index.php/project/yoshihiro-suda/

[5] https://fr.wikipedia.org/wiki/Locus_Solus_(album)

[6] https://4dart.com/fr/equipe/biographie/michel-lemieux/

[7] https://4dart.com/fr/creation/1994/grand-hotel-des-etrangers/

[8] https://fr.wikipedia.org/wiki/Char_Davies

[9] http://www.immersence.com/osmose/

[10] www.calq.gouv.qc.ca/bcarriere/hommages.htm

[11] https://fr.wikipedia.org/wiki/Bourse_Guggenheim

Plus récentes chroniques