Rosalie-D-Gagne-Regne-artificiel-IV-meduses-2

Présentée au Studio

Du 16 janvier à août 2020

Entrée libre - Ouvert lors des spectacles


Apprenez-en plus sur la commissaire de l'exposition, Ariane Plante.

Description de l'œuvre

Une expérience sensorielle immersive où se rencontrent nature et technologie

S’inscrivant dans une suite d'installations cinétiques à géométrie variable où l’artiste reprend des procédés techniques et formels semblables, cette version des Règnes artificiels s’étend sur quatre étages. En suspension au-dessus de la salle, Règne artificiel IV assemble quarante-cinq sculptures souples et translucides qui émettent une lumière bleutée chatoyante et respirent doucement. Par sa disposition, ses comportements et ses formes, le groupe rappelle une colonie de créatures en flottement dans l’eau.

Grâce à un système électronique sensible, l’ensemble a la capacité de « ressentir » la présence humaine et d’y réagir spontanément. À la manière d’organismes vivants, les cellules électroluminescentes gonflables s’activent à l’approche des visiteurs : elles se contractent et se gonflent, se trémoussent et s’illuminent avec plus d’ardeur puis, en une vague indolente, propagent leur agitation à l’écosystème entier.

En imitant des phénomènes naturels par l’usage de matières et de systèmes artificiels, un procédé nommé « biomimétisme », l'œuvre interroge l’interaction entre les mondes organiques et technologiques tout en sondant les dynamiques qui fondent leurs rapports ambigus.

Au rythme des expirations et inspirations, des frétillements lumineux et des soubresauts fugaces, Règne artificiel IV déploie une danse aérienne qui contraste avec les volumes imposants et les lignes franches de l’architecture et transforme l’espace en un abysse sous-marin d’une mystérieuse beauté.


Pour apprécier l'œuvre pleinement

Nous vous invitons à vous balader aux étages pour explorer les nombreux points de vue qu’offre l’espace sur l'œuvre et surtout, pour découvrir comment cet organisme technologique vivant peut réagir à votre présence.

À chaque étage surplombant Le Studio, quatre capteurs de présence reliés à un circuit électronique sont positionnés aux balustrades.

En vous approchant des garde-fous à certains points précis, vous entrez dans les champs de détection des capteurs et déclenchez l’émission d’un signal qui engendre une réaction en chaîne. Vous observerez des variations dans l’amplitude des mouvements puis dans les teintes et l’intensité de la lumière de la cellule la plus près de vous, des changements qui se transmettront furtivement à l’ensemble du groupe.

Chaque niveau est doté d’une sculpture qui réagit plus vivement à la proximité des spectateurs. Soyez curieux, découvrez-les !


Biographie de l'artiste

Originaire de Québec, Rosalie D. Gagné est active dans le milieu des arts visuels depuis près de 20 ans.

C’est en 2007, lors de ses études à l’Université Concordia, qu’elle commence à intégrer des procédés numériques à ses recherches et à ses œuvres. Intéressée à créer des expériences sensorielles et perceptuelles, l’artiste réalise des installations sculpturales immersives et conçoit des environnements réactifs. Elle y reflète les rapports entre les microcosmes et les macrocosmes ainsi qu’une certaine conception des rêves individuels et collectifs mais surtout, elle y illustre l’opposition et les rapprochements possibles entre nature et technologie. Au coeur de sa réflexion réside l’espoir, sans doute utopique, d'harmoniser le monde matériel qui envahit nos vies modernes avec les systèmes organiques qui nous entourent. Ayant présenté son travail au Canada, au Mexique et en Europe, Rosalie D. Gagné vit à Montréal et partage son temps entre l’enseignement des arts visuels au Cégep de Joliette et sa pratique artistique.

Rosalie_Dumont_Gagné_portrait.png
Isabelle Gardner

Crédits

Design électronique et programmation Samuel St-Aubin
Assistance à la production Federico Arreola Guerrero
Commissaire Ariane Plante
Production Grand Théâtre de Québec

Ce projet s’inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la mesure 63 du Plan culturel numérique du Québec.
www.culturenumerique.mcc.gouv.qc.ca

quebec-logo.png
Rosalie-D-Gagne-Regne-artificiel-IV-meduses
GTQ_Rosalie_05.jpg
Le-studio-lancement-Rosalie-D-Gagne
GTQ_Rosalie_09.jpg
GTQ_Rosalie_37.jpg


Prochainement au Studio

Allison Moore de septembre à décembre 2020


Précédemment au Studio

Herman Kolgen du 19 octobre au 31 décembre 2020

Consultez la fiche de l'oeuvre