Quatre revolucoeurs de Diane Landry

Présentée au STUDIOTELUS

À compter du 19 février 2022

Visite libre :
- les samedis de midi à 17 h pour tous
- lors des spectacles pour les détenteurs de billets


Apprenez-en plus sur la commissaire de l'exposition, Ariane Plante.


Description de l'œuvre

Quatre révolucœurs

Diane Landry travaille depuis plus de trente ans à partir d’objets banals recueillis à même le quotidien pour en détourner l’usage et en transformer la lecture, le sens et la valeur. Par des combinaisons inusitées de matières et l’intégration de dispositifs mécaniques, électroniques et lumineux, elle altère et transfigure ces objets, leur insuffle du mouvement, leur donne vie.

Fait notamment de bois et de polythène, Quatre révolucœurs est un ensemble de sculptures cinétiques et lumineuses dont les filiations formelles et gestuelles avec le règne animal, le corps humain et l’énergie invisible du vent laissent planer une intrigante polysémie. Bras dansants, créatures ailées, bêtes aquatiques ou voiles valsant dans l’air, les machines rituelles de Landry font basculer l’ordre ordinaire des choses dans une dimension irréelle.

Le cœur ouvré d’une lumière opalescente, les sculptures s’harmonisent aux tonalités monochromes de l’espace bétonné. Leur fugacité et leur délicatesse tranchent pourtant avec l’aspect immuable et robuste de son architecture. Par la vivacité et le rythme inlassable des mouvements qui l’animent, l’œuvre rétorque par une illusion chimérique aux mots de Claude Péloquin gravés dans l’immensité de la murale de Jordi Bonet qui jouxte la surface où elle est installée : « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves! C’est assez! ». Cadencées par des coïncidences synchroniques, les Quatre révolucœurs composent une chorégraphie éthérée hypnotisante et invitent à un moment de contemplation dans un espace-temps suspendu.

En s’offrant en performance au-dessus de ce lieu atypique, l’œuvre visuelle ne crée-t-elle pas une fabuleuse correspondance avec les arts vivants auxquels est principalement dédié le Grand Théâtre de Québec?

Quatre révolucœurs de Diane Landry
Quatre révolucœurs de Diane Landry
Quatre révolucœurs de Diane Landry
Quatre révolucœurs de Diane Landry
Vue d'ensemble des "Quatre révolucœurs"

Photo : Courtoisie du Grand Théâtre de Québec

Un des révolucœurs en mouvement

Photo : Courtoisie du Grand Théâtre de Québec

Un des révolucœurs en mouvement

Photo : Courtoisie du Grand Théâtre de Québec

Un des révolucœurs en mouvement

Photo : Courtoisie du Grand Théâtre de Québec

5 kilomètres/heure

Sur les écrans ronds derrière le bar du STUDIOTELUS, Diane Landry propose en outre une œuvre vidéo présentant des séquences de différents trajets effectués à une vitesse de 5 kilomètres/heure. À cette cadence, correspondant à celle de la marche, les changements dans le rythme des images semblent varier selon les éléments visuels et les obstacles rencontrés lors du cheminement. Les lentilles vidéographiques offrent ainsi un parcours métaphorique à travers ce qui pourrait être les vagabondages et rêveries des Quatre révolucœurs s’émouvant dans l’espace suspendu du Grand Théâtre.


Découvrez un aperçu des Quatre révolucœurs mouvement et les dessous de sa conception dans cette courte vidéo :


Biographie de l'artiste

Sculptrice et performeuse basée à Québec, Diane Landry détient un baccalauréat en arts plastiques de l’Université Laval (1987) et une maîtrise en arts plastiques de l’Université de Stanford (2006), en Californie. Ses œuvres ont fait l’objet d’une large diffusion au Canada, aux États-Unis, en Amérique latine, dans plusieurs pays d’Europe, en Chine et en Australie. En 2015, elle a reçu l’une des prestigieuses bourses de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation à New York et en 2014, on lui a accordé la bourse de carrière Jean-Paul-Riopelle offerte par le Conseil des arts et des lettres du Québec.

Découvrez-en plus sur l'artiste et sur les œuvres marquantes qui l'inspirent dans Notre chronique En aparté avec... Diane Landry.

Diane Landry
Photo : courtoisie Diane Landry


Liens

Crédits

Conception et réalisation Diane Landry
Production Grand Théâtre de Québec, présenté en collaboration avec Manif d’art 10 - La biennale de Québec
Commissaire Ariane Plante
Remerciements spéciaux L’artiste remercie l’équipe d’AVATAR, centre d’artistes en arts audio et électronique de Québec, pour le développement technique. Elle désire également exprimer sa reconnaissance au Grand Théâtre pour son soutien financier, son assistance technique et sa confiance envers les artistes. Merci à la commissaire, Ariane Plante, pour sa générosité et sa compréhension professionnelle tout au long du parcours de création.

LE STUDIOTELUS

Multifonctionnel et polyvalent, le STUDIOTELUS, inauguré en octobre 2019, vise à bonifier l’expérience des visiteurs et spectateurs du Grand Théâtre de Québec. Offrant un service de bar et de restauration de qualité, le STUDIO TELUS est également un lieu de diffusion et d’exposition. Il a notamment pour mandat de faire connaître à un large public la diversité des pratiques en arts numériques d’ici et d’ailleurs par la production et la diffusion d’œuvres visuelles accessibles, créées par des artistes professionnels indépendants. Réservant une place importante aux artistes de la scène locale, le STUDIOTELUS est également voué à la présentation de spectacles et la tenue d’événements et d’activités en arts de la scène.

Ce projet s’inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la mesure 63 du Plan culturel numérique du Québec.
www.culturenumerique.mcc.gouv.qc.ca

quebec-logo.png


Prochainement au STUDIOTELUS

Julie Tremble (Montréal) - TRAPPIST (installation vidéo) - Automne 2022. Découvrez-en plus sur TRAPPIST et Julie Tremble, la lauréate de l'appel à projets du CALQ en 2020.


Précédemment au STUDIOTELUS

Philomène Longpré - Envolée lyrique (installation d'art robotique interactive) - Du 16 septembre au 26 décembre 2021
Consultez la fiche de l'œuvre

Allison Moore - Fresque grotesque (œuvre vidéo générative monumentale) - Du 26 mai au 5 septembre 2021
Consultez la fiche de l'œuvre

Rosalie D. Gagné - Règne artificiel IV (œuvre cinétique et lumineuse interactive) - Du 16 janvier 2020 à avril 2021
Consultez la fiche de l'œuvre

Herman Kolgen - CO/EXISTENCE (installation vidéo interactive) - Du 19 octobre au 31 décembre 2019
Consultez la fiche de l'œuvre